text.skipToContent text.skipToNavigation

Qu’est-ce que le downhill ?

Le downhill (DH) est appelé « descente » en français. Il s’agit de l’une des disciplines les plus connues en VTT. Elle consiste à descendre, le plus vite possible, des pistes raides qui sont préalablement aménagées pour être parsemées d’obstacles, tels que des racines, des sauts, des rochers, des dévers… La vitesse en downhill est particulièrement élevée, à tel point que l’engagement des coureurs évoluant dans une telle discipline se doit d’être optimal pour éviter tout risque de blessure et, bien sûr, pour améliorer leurs performances.

Les caractéristiques du VTT downhill

Etant donné les particularités de la discipline qui demande à la fois une vraie nervosité, de la solidité et de la maniabilité, les VTT downhill présentent des caractéristiques qui les éloignent du VTT classique et les rapprochent parfois du motocross. En effet, les deux maîtres mots du downhill sont résistance et suspension. La légèreté est aussi un atout à ne pas négliger. Contrairement au cross-country, les VTT downhill sont pourvus de deux suspension, pour un plus grand débattement et plus de robustesse. Par ailleurs, le cadre du VTT downhill, souvent en aluminium ou en carbone, affiche une géométrie très singulière, afin de répondre aux exigences de ce sport. Enfin, les freins sont à disque hydraulique et restent plus grands que ceux du cross-country.

Bien choisir son VTT downhill

Avant de choisir son VTT downhill, il faut tout d’abord déterminer à la fois votre niveau de pratique et vos besoins. Sachez que le downhill est une discipline qui requiert une bonne condition physique et surtout une pratique préalable du VTT, que ce soit en route ou bien en cross-country par exemple. Une fois ceci dit, il est aussi important de savoir que ces dernières années ont vu les écarts de performance entre les différents vélos de descente se réduire et aujourd’hui, même les vélos d’entrée de gamme permettent des pointes de vitesse impressionnantes. Cependant, si vous êtes à la recherche de la performance et de l’efficacité, il vous faudra plutôt vous trouver un VTT très physique qui permettra une précision optimale. Si vous préférez pratiquer du downhill comme un loisir, optez pour un VTT plus maniable et plus confortable mais qui n’empêchera pas de faire de jolis sauts.


Quel équipement choisir ?

Le downhill étant une pratique à risques, il faut partir très bien équipé. Si vous partez rider sur les pistes, n’oubliez jamais de porter un casque intégral jumelé à des lunettes de VTT. Il vous faudra aussi des gants et des protections aux coudes, avant-bras, épaules, hanches, genoux, colonne vertébrale et tibias. En cas de choc, ces protections vous seront indispensables.

Quel budget pour un downhill ?

Les VTT downhill étant très spécifiques, leur prix est en général assez élevé. Vous trouverez des entrées de gammes à partir de 1 000 €, mais les prix grimpent vite. Le très haut de gamme peut atteindre 11 000 €.

Les conseils du coach

Le VTT downhill est une discipline où le pilote se doit d’être polyvalent, à la fois très physique mais aussi précis dans ses manœuvres. Un bon échauffement sera très utile si vous recherchez la performance.